dimanche 21 août 2016

Croeso i Gymru! (Bienvenue au Pays de Galles)


Par avance, je m'excuse pour toutes les photos de plage, de falaises et de mer qui illustrent ce post ;-)
Mais voilà, en tant que citoyenne d'un pays qui n'a aucun accès à la mer, je suis toujours fascinée lorsque je me retrouve au bord de cette étendue d'eau infinie...


Je suis toujours en stage en Angleterre et j'ai eu la chance de pouvoir partir 5 jours au Pays de Galles avec ma soeur et sa famille.

Je fais maintenant un petit aparté à propos du Pays de Galles. Pour moi qui avais une vision très floue de l'Angleterre (Londres, Harry Potter, Downton Abbey, les scones, les After Eight et les Beatles, on peut dire que ma vision de l'Angleterre se résumait à cela…), le pays de Galles ne représentait rien de concret.
J'ai depuis quelques jours une vision plus claire de ce qu'est le pays de Galles. Pardon pour ceux qui le savaient déjà, et pour les autres, voici quelques explications: le Royaume-Uni est composé de l'Irlande du Nord, de l'Angleterre, de l'Ecosse et du pays de Galles. Quand on parle de la Grande-Bretagne, il s'agit de l'Ecosse, de l'Angleterre et du pays de Galles.

Le pays de Galles
source: commons.wikimedia.org

Le pays de Galles dispose d'une assemblée nationale et d'un gouvernement local. Mais surtout,  on y parle le gallois et cette langue ne ressemble à rien de ce que je connais! En arrivant au pays de Galles, on y est tout de suite confronté car sur tous les panneaux indicateurs figurent des inscriptions en anglais et en gallois. Toutefois, je n'ai pas eu l'occasion d'entendre parler le gallois car tous les habitants du pays de Galles parlent l'anglais (wikipédia m'apprend que grâce à l'intégration du gallois dans l'enseignement, la proportion de personnes parlant le gallois, qui était de 20% à la fin du XXème siècle, est en train d'augmenter).

source: commons.wikimedia.org

Après cette minute culturelle, revenons à nos moutons…

Nous étions à 30 minutes de route de Cardiff, dans un petit village situé pas très loin de la mer (les deux photos illustrant le début du post sont celles de la plage de Llanwit Major et de la rivière qui se jette dans la mer à cet endroit).
De là, nous avons visité différents endroits. 

Voici l'un d'eux...


Nous nous sommes rendus dans la péninsule de Gower, un peu après Swansea, et nous nous sommes parqués au Gower Heritage Center. Outre le fait de disposer d'un parking (payant) et de WC publics (propres), cet endroit est un peu particulier. Nous n'avons pas tout vu, ni tout compris, mais apparemment, le bâtiment qui, du dehors, semble assez petit et anodin, recèle une variété d'activités et de démonstrations liées au monde rural … le tout plutôt destiné aux enfants. Et bien sûr, il y a un café, c'est ce qui nous a attiré là-bas ;-)
Petite cerise sur le gâteau, on trouve dans ce hameau une boulangerie (une vraie où les choses sont faite sur place par deux jeunes femmes qui ont monté leur business) qui propose de très bonnes choses: Little Valley Bakery.


Après le café et l'achat du pique-nique, nous nous sommes mis en chemin à travers la forêt et nous sommes arrivés à Three Cliffs Bay, une immense plage (à marée basse) qui tient son nom des trois petites falaises situées sur un de ses côtés.



Le vent soufflait, le soleil jouait à cache-cache avec les nuages et la mer était agitée, mais nous n'avons pas résisté à la tentation de la baignade, sous les yeux du maître nageur. 

Quelques téméraires se sont baignés, comme nous, mais la plupart des gens profitent de l'endroit en se baladant, en lisant à l'abri d'un rocher ou en jouant dans le sable (pour les enfants). Il y avait aussi quelques sportifs qui s'essayaient à l'escalade sur les falaises.



Nous avons ensuite fait une balade sur les falaises et ne nous sommes pas lassés des points de vue spectaculaires...




Quelques vaches pâturaient là-haut, apparemment le spectacle de la mer leur importe moins que la recherche d'une ration d'herbe à ruminer… et elles ne doivent pas avoir un caractère téméraire car il n'y avait aucune clôture au bord des falaises!





Après une petite marche, nous sommes arrivés dans le village de Southgate où d'autres bovins pâturaient en liberté… pratique, l'employé communal n'a pas besoin de passer la tondeuse sur les bordures de routes et les ronds points ;-)




 Bien sûr, nous n'avons pas pu résister à une tranche de gâteau dans le coffee shop du coin… Ca, c'est le truc qui me fait craquer par ici, le choix des gâteaux faits maison dans à peu près tous les endroits où il y a du thé ou du café!




Plus tard, pour rejoindre la voiture, nous sommes rentrés par un autre sentier pédestre et nous avons dû traverser un golf. C'était autorisé car le sentier passait en plein milieu, mais on a quand même eu un peu peur pour notre intégrité physique! Heureusement, les golfeuses (il n'y avait que des dames, apparemment c'était "ladies day"…) ont pris soin de s'arrêter ou de nous faire de grands signes pour nous demander d'attendre lorsque c'était nécessaire. 
Nous n'étions pas les seuls intrus, il y avait aussi quelques vaches qui se baladaient et ne semblaient pas s'inquiéter des balles de golf propulsées à toute vitesse par ces dames.




Nous avons encore fait un petit crochet par les ruines du château de Pennard, qui surplombe la vallée par laquelle nous étions arrivés le matin.

Bref, un endroit magnifique, d'ailleurs cette plage a été élue en 2006 "Britain's best beach" par une émission de la BBC.

Une astuce: les sentiers pédestres sont indiqués, mais assez sommairement et il y a peu d'indications concernant les endroits où ils mènent. Si vous voulez planifier une balade, vous pouvez consulter le site streetmap.co.uk qui permet de visionner des cartes détaillées (les sentiers pédestres sont indiqués par un traitillé rose). Ce n'est pas le graal mais c'est toujours mieux que google maps pour qui les sentiers pédestres n'existent pas, apparemment...





EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

lundi 15 août 2016

Mary Arden's Farm

Toujours en stage en Angleterre, dans le Warwickshire, je profite de mes week-ends pour partir à la découverte de la région...


Un petit saut dans le passé, ça vous tente?

Dimanche, je suis allée visiter Mary Arden's Farm, près de Straford-upon-Avon. Il s'agit de la ferme dans laquelle a vécu la mère de Shakespeare.
Les lecteurs assidus l'auront peut-être remarqué, je rentabilise le pass acheté lors de ma visite, la semaine précédente, du cottage où a vécu la femme de Shakespeare dans sa jeunesse!

Vous l'aurez compris, à Stratford, tout ou presque tourne autour de Shakespeare, étant donné qu'il s'agit de sa ville d'origine.





Dès que l'entrée est passée, on se retrouve dans une ambiance rurale, car de nombreux animaux vont et viennent, certains librement et d'autres dans leur enclos.

Ces animaux sont pour la plupart des animaux de races typiquement anglaises, pour certaines menacées d'extinction.



Deux maisons d'habitation sont ouvertes aux visiteurs, ainsi que plusieurs bâtiments comprenant des écuries ou d'autres locaux destinés à divers travaux en lien avec la ferme.


Il y a aussi un jardin, bien entendu! Toutefois, contrairement à celui d'Anne Hathaway's Cottage, celui-ci ne foisonne pas de fleurs  toutes plus photogéniques les unes que les autres; il s'agit plutôt d'offrir au public un exemple de jardin de l'époque de Shakespeare, avec ses plantes liées à différents types d'utilisation (cuisine, teinture,…)


Dans certains endroits, selon l'horaire, on peut assister à des démonstrations qui permettent de mieux s'imaginer la vie de tous les jours, telle que la vivaient les anglais au temps des Tudors.


C'est un endroit très attrayant pour les enfants! Bien sûr, il y a les animaux (cochons, vaches, moutons, chèvres, poules, dindons, oies, lapins, chevaux, ânes, faucons, hiboux,…), mais également une place de jeu ainsi que des jeux "de l'époque" mis à disposition.


Et si vous avez besoin d'un moment de calme loin des animaux et des enfants, il y a une grande prairie "à papillons" où quasiment personne ne se rend, avec un banc caché dans le fond ;-)


mercredi 10 août 2016

Anne Hathaway's Cottage


Peut-être êtes-vous comme moi il y a encore quelques semaines: le nom d'Anne Hathaway était alors associé dans mon esprit à cette actrice vue dans "Le Diable s'habille en Prada" (et tout un tas d'autres films que je n'ai pas vus…). Ben oui, on peut pas non plus tout savoir sur tout, non plus.

En fait, il y a une autre Anne Hathaway, et mon séjour en Angleterre m'a valu d'en apprendre plus sur elle. Hathaway est le nom que portait la femme de William Shakespeare avant qu'elle ne se marie avec ce (futur) monument de la littérature anglaise (futur car il se sont mariés alors que lui n'avait que 18 ans (elle était plus âgée que lui)).

Comme vous le savez peut-être, je séjourne deux mois dans le Warwickshire; cette région de l'Angleterre, malgré son charme certain, n'a pas beaucoup d'attractions touristiques à proposer; parmi celles qui se trouvent à une distance raisonnable de Feldon Forest Farm, l'endroit où je vis et je travaille, se trouve la ville natale de Shakespeare: Stratford-upon-Avon.

Gillian et George, le couple chez qui je travaille, m'ont gentiment proposé de m'y déposer samedi alors qu'ils se rendaient chez une connaissance et j'en ai profité pour visiter la maison de naissance d'Anne Hathaway (on trouve d'autres endroits liés à Shakespeare dans la ville de Stratford que je visiterai certainement par la suite).





Les toits faits de chaume sont encore répandus dans cette région, et pas seulement sur les monuments historiques; j'en ai vu à plusieurs reprises lors de trajets et de balades, et l'un des amis de Gillian et George exerce le métier de couvreur pour les toits de ce type.


Comme souvent, c'est le jardin qui m'a attiré. Je préfère toujours flâner dans les parcs et jardins que visiter des bâtiments, qu'il s'agisse d'un cottage ou d'un château. Je trouve qu'il y a bien plus de choses à observer dans un jardin...







Ce jardin débordant de fleurs se trouve devant le cottage; ce dernier se visite assez rapidement, il n'est pas très grand et les pièces sont simples, il y a quelques explications écrites pour chaque partie, ainsi que quelques objets qui permettent d'imaginer comment vivaient les gens à l'époque de Shakespeare.




Une autre partie consiste en un grand verger; à côté, il y a un parc plantés d'arbres (des extraits d'oeuvres de Shakespeare dans lesquels ces essences sont mentionnées sont présentés). On peut également y voir des sculpture faisant référence à l'oeuvre de l'écrivain.


Un sentier cheminant dans une partie boisée de la parcelle clôt la visite.

Vous l'aurez peut-être compris, il s'agit d'un endroit charmant mais pas incontournable, à moins d'être dans la région...

jeudi 4 août 2016

Bye-bye la Suisse, Hello England!

Bye-bye la Suisse, comme la série "documentaire" que l'on retrouve chaque été sur la Télévision Suisse Romande, mais pas pour très longtemps en ce qui me concerne…
Cela fait maintenant 4 jours que suis arrivée dans cet endroit du Warwickshire (en gros, à mi-chemin entre Londres et Liverpool) où je vais passer deux mois, dans le cadre de ma formation d'agricultrice. J'avais la possibilité de faire un stage à l'étranger et je me suis dit "pourquoi pas?, étant donné mon grand âge c'est sans doute la dernière fois qu'une telle occasion se présente pour moi" ;-)




Deux mois c'est court, contrairement au grand saut que font les protagonistes de Bye-bye la Suisse, en ce qui me concerne le retour est programmé… eh bien malgré tout je dois bien m'avouer que les derniers jours avant le départ, j'étais tout chose à l'idée de quitter mon beau pays et ma famille :-)

Maintenant que j'ai fait connaissance avec le couple qui m'accueille et avec l'endroit où je travaille, je ne regrette pas du tout d'avoir choisi de faire ce stage, heureusement!

Si vous en avez envie, voici quelques photos pour vous donner un aperçu de l'endroit…





La ferme est située à l'écart du village et des voies de circulation. Tout autour, on ne voit que du vert...




Il y a un troupeau constitué de vaches allaitantes accompagnées de leurs veaux.





Il y a également un troupeau de moutons. Tous les matins et tous les soirs, nous allons les compter (tout comme les vaches), pour vérifier qu'ils sont tous là. C'est un peu le jeu du cache-cache, ou alors peut-être "Où est Charlie?", à la différence près qu'il y a 29 Charlie à retrouver, qu'ils s'en vont dès qu'on approche et qu'ils ont la fâcheuse tendance à ressembler aux bosses du terrain ;-)


Bye bye!
See you soon
 pour un nouveau petit coup d'oeil dans ce coin d'Angleterre.